menu horizontal

Je parlerai de ma ville, de mes voyages, de musiques, de films, de l'actualité, de tout ce qui m'interpelle

Quand j'ai créé mon premier blog je m'étais inspirée de la définition du mot "Blog", à l'origine "Weblog" contraction de Web et de Log. Le mot "Log" a désigné au départ les journaux de bord de la marine et de l'aviation américaine, et le "Web", c'est cette invention qui a changé notre quotidien à la fin du 20e siècle ! Le blog littéralement c'est donc un carnet de bord tenu et dévoilé en ligne, un mot construit pour désigner les premiers sites du genre aux Etats-Unis à la fin des années 90.

Mon blog... Un regard très personnel, un journal où je publierai des billets d'humeur à propos des sujets les plus divers.

ARTICLES LES PLUS RÉCENTS

ARTICLES RÉCENTS


Recent Posts Widget

vendredi 22 janvier 2016

ZIKA FAIT PARLER DE LUI

Il a fait très froid (zéro et des -1, -3 la nuit à Paris). Et voilà qu'au milieu de mon besoin de chaleur, de tropiques, une mauvaise nouvelles surgit. Le Monde s'inquiète.


Le moustique Zika fait parler de lui. Il n'est pas nouveau, c'est le moustique Tigre. De son nom scientifique : Aedes albopictus.

Il tire son nom de la forêt ougandaise où il a été identifié pour la première fois en 1947.

Ce n'est pas la première fois que l'on parle du moustique tigre. Il est un vecteur de maladies virales comme la dengue et du chikungunya. Ces maladies, je connais, je sais qu'elles circulent dans de nombreuses régions du monde (Amérique, Asie, Océanie...).

Pendant sa période d'activité le zika peut transmettre les virus après avoir piqué une personne infectée.



En France

Plusieurs espèces ont été repérées dans le sud de la France. 

A l'été 2015, le Haut Conseil de la santé publique avait expliqué que les conditions étaient réunies pour que le virus débarque en France à l'été 2016.


On en parle beaucoup en France en ce moment dans les médias parce qu'un début d'épidémie a été annoncée aujourd'hui par le ministère de la Santé dans les départements de Martinique et de Guyane, et qu'une dizaine de cas suspects sont en cours d'investigation en Guadeloupe et à Saint-Barthélémy.

Le Danemark confirme son premier cas d'infection causé par le virus, un jeune qui revenait d'Amérique du sud.

Jusqu'à aujourd'hui, il n'existe ni traitement ni vaccin contre le virus Zika.




Dans le monde

Il sévit principalement dans l'ensemble de la zone intertropicale. 

Actuellement, toute la Caraïbe et l’Amérique du sud sont touchés.

Le Brésil est très touché.

Eh bien.... Les options de voyage se réduisent pas mal...



Un vieux virus

Il n'est pas nouveau. Le virus est détecté la première fois en avril 1947 chez un singe. Le premier cas humain est décrit en 1954.

Nigéria, puis plusieurs pays africains (Ouganda, Tanzanie, Égypte, République centrafricaine, Sierra Leone, Gabon et Sénégal).

La première véritable épidémie a eu lieu en 2007, sur l'île de Yap, en Micronésie. 

La poussée suivante est intervenue en Polynesie française autour de Tahiti, avec plusieurs dizaines de milliers de cas, d'octobre 2013 à avril 2014.

Puis le virus a atterri au Brésil, en avril 2015.

Neufs pays d'Amérique latine : la Colombie, le Salvador, le Guatemala, Haïti, le Honduras, le Mexique, le Panama, le Paraguay, le Suriname et le Venezuela.

Et asiatiques (Inde, Malaisie, Philippines, Thaïlande, Viêt Nam et Indonésie)

Il a longtemps été considéré comme un virus présent uniquement en Afrique et en Asie où se trouvait le moustique tigre.

Alerte sanitaire

Il est devenu une "alerte sanitaire" sur le site des Conseils aux voyageurs.

http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/infos-pratiques/article/maladie-a-virus-zika



Symptômes

Parfois aucun symptôme.

Certains malades ont parfois des symptômes grippaux comme de la fièvre, des maux de tête, des courbatures, des douleurs musculaires, des éruptions cutanées.

Dans de plus rares cas, il se traduit par des conjonctivites, des douleurs oculaires et un œdème des mains ou des pieds.

Ces symptômes se manifestent dans les 3 à 12 jours qui suivent la piqûre par le moustique contaminé.

Un grand nombre de cas sont asymptomatiques...

Les femmes enceintes sont particulièrement à risque

Le zika peut entraîner des complications, comme le syndrome neurologique de Guillain-Barré, qui entraîne une paralysie progressive des membres inférieurs.

Le virus peut entraîner des malformations congénitales, des complications sur le développement du cerveau des foetus et des nourrissons, par exemple des microcéphalies (un cerveau trop petit). La microcéphalie entraîne des altérations motrices et cognitives, des difficultés à parler, entendre ou voir.

Il n'existe ni traitement curatif ni vaccin, et le seul traitement est symptomatique, c'est à dire que seuls les symptômes sont pris en charge.

Quant au Brésil...

En 2014, 147 cas avaient été recensés. L'alarme a sonné en octobre avec une explosion de cas de microcéphalie dans le nord-est dont Bahia. 4.180 cas suspects (dont 247 confirmés).
Actuellement  440 000 à 1,3 millions de cas suspects ont déjà été recensés au Brésil.

Les autorités se sont inquiétés à cause d'une multiplication de naissances de nourrissons atteints d’une déformation neurologique.

Il faut savoir que l'avortement est interdit au Brésil, sauf en cas de viol ou de danger pour la vie de la mère.

La malformation est détectée seulement après six mois de grossesse.

Cette maladie, transmise par les moustiques tigres, est soupçonnée d’être à l'origine de 3 893 cas de microcéphalie constatés sur des nouveau-nés (crâne de taille anormalement petit ce qui nuit au développement intellectuel), rien qu’au Brésil.

Rio de Janeiro a déjà enregistré 118 contamination et l'épidémie commence à se rapprocher de São Paulo.




En cette période le Brésil est le paradis pour les moustiques.

Le carnaval de Rio approche à grand pas et en août, le Brésil accueillera les Jeux olympiques du 5 au 21 août.

Un climat de psychose national nourri par ce virus dont l’extension semble incontrôlable.

À deux semaines du carnaval, le sambodrome de Rio a été aspergé d'insecticide. Effrayant, non ?

J'ai même entendu à la TV qu'on conseillait d'aller au Carnaval... protégé c'est ) dire recouverts de vêtements de la tête au pied..... Quand on sait comme moi la chaleur qu'il fait pendant le Carnaval !!!!

VIDÉO






Les conseils

Pour s'en prémunir, il faut prendre les mesures classiques contre les moustiques : utiliser une moustiquaire, des diffuseurs et des insecticides, ainsi que porter des vêtements amples.

Il faut également éviter les points d'eau stagnante et, pour les femmes enceintes, ne pas se rendre dans des destinations à risque.

Les autorités sanitaires recommandent de se protéger contre les piqûres de moustique, y compris dans la journée.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez-moi un message, un commentaire, car c'est la meilleure façon pour moi de communiquer et d'échanger avec vous. Voici la marche à suivre :

- 1) Ecrivez votre texte dans le rectangle de saisie ci-dessous.
- 2) Si vous avez un compte Google, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante en étant loggué sur votre compte.

Sinon, choisissez "Anonyme"
MAIS PENSEZ A SIGNER VOTRE MESSAGE POUR QUE JE SACHE QUI M'ÉCRIT.

- 3) Cliquez sur Publier.

ET JE VOUS EN REMERCIE.