menu horizontal

Je parlerai de ma ville, de mes voyages, de musiques, de films, de l'actualité, de tout ce qui m'interpelle

Quand j'ai créé mon premier blog je m'étais inspirée de la définition du mot "Blog", à l'origine "Weblog" contraction de Web et de Log. Le mot "Log" a désigné au départ les journaux de bord de la marine et de l'aviation américaine, et le "Web", c'est cette invention qui a changé notre quotidien à la fin du 20e siècle ! Le blog littéralement c'est donc un carnet de bord tenu et dévoilé en ligne, un mot construit pour désigner les premiers sites du genre aux Etats-Unis à la fin des années 90.

Mon blog... Un regard très personnel, un journal où je publierai des billets d'humeur à propos des sujets les plus divers.

ARTICLES LES PLUS RÉCENTS

ARTICLES RÉCENTS


Recent Posts Widget

lundi 3 septembre 2012

TALKING TO THE TREES

Un article de l'excellent blog "Le Journal du Cambodge" m'a fait découvrir ce film dont on n'entend pas beaucoupo parler :  http://lejournalducambodge.blogspot.fr/2012/08/talking-to-trees.html



"Talking to the Trees" raconte l'histoire d'une femme qui découvre que son mari fait du tourisme sexuel. Il a été réalisé par Freddi Guido et Ilaria Borrelli, tourné au Cambodge et aborde le thème difficile de la prostitution enfantine et des abus sexuels sur mineurs.



Guido Freddi est né à Rome, en 1965. Il est réalisateur, musicien (bassiste), compositeur de musiques de film.

Il est marié depuis 1996 à Ilaria Borrelli, écrivain, actrice, et réalisatrice Napolitaine née en 1968. En 1997, Guido et Ilaria s'ont partis s'installer à New York.




Le film, "Talking to the Trees", avait été projeté au festival de Cannes 2012 du 18 au 20 mai. Il est sorti ensuite au Festival des films du monde à Montréal, le 26 août 2012, et il est soutenu, par l'UNICEF.




Une fois au Cambodge et l'idée du film en tête, il fallait trouver l'endroit propice, un lieu pas encore trop touristique, où la nature continue de dominer. C'est donc dans la province de Koh Kong avec ses divers villages, ses plages, ses rivières et ses forêts que le tournage s'est déroulé pendant sept semaines de février à mars dernier. Pour les réalisateurs, il était inconcevable de travailler sans les Cambodgiens. 

Leur collaboration a débuté lors de la recherche de témoignages pour que le film soit le plus proche de la réalité possible. "Les associations humanitaires ont été d'une grande aide dans nos recherches. D'anciens policiers français qui avaient travaillé au Cambodge nous ont également raconté des cas de petites filles échappées des bordels grâce à la police cambodgienne. On a tous pleuré quand ils parlaient", se rappelle Ilaria Borelli.

Ainsi, une quarantaine de Cambodgiens ont participé au tournage, la moitié en tant qu'acteurs et le reste en tant que techniciens, assistant de réalisation, assistant maquillage, preneur de son, cameraman, etc. "Ils étaient fantastiques, ils donnaient le maximum. Nous restons en contact avec certains d'entre eux car nous voudrions un ou deux participants pour notre futur film en Inde", espère Ilaria Borrelli. Un film dont le titre est déjà trouvé et qui portera sur le thème des réfugiés tibétains.




"Nous espérons que le film sera diffusé dans les cinémas cambodgiens"

Pour l'instant, le film a été réalisé mais Freddi Guido et Ilaria Borrelli doivent encore trouver une société de production cinématographique. Le marché du Film du Festival de Cannes leur a ainsi permis de faire la promotion de Talking to the Trees en le diffusant puis en rencontrant de potentiels acheteurs.

Nous sommes très positifs, le film a plu aussi bien aux Européens qu'aux Américains. Nous devrions signer les contrats de distribution prochainement" se réjouit d'avance Ilaria Borrelli. "Nous espérons que le film sera diffusé dans les cinémas cambodgiens, et si ce n'est pas possible, nous feront sûrement des projections privées pour montrer le film aux personnes qui ont travaillé avec nous".

Ilaria est optimiste et pense que les Cambodgiens apprécieront la représentation qui est dépeinte dans le film : " La jeune fille semble très courageuse face à un maquereau dangereux, son père apparait comme un personnage généreux et puis il y a le policier cambodgien sans qui Mia n'aurait jamais pu arriver à sauver les trois filles". Finalement, la seule difficulté à laquelle ont été confrontés les réalisateurs aura été "l'abondance de sangsues dans la forêt"conclut Ilaria Borrelli, amusée.

Anaïs Chatellier (www.lepetitjournal.com/cambodge.html) - Mardi 29 mai 2012 
C'est avec son mari Freddi Guido, qu'Ilaria Borelli a écrit le script de Talking to the Trees. Le couple de réalisateurs avait déjà été récompensé du grand prix du meilleur scénariste, pour un précédent film : "Cette vie là ou la prochaine" .

Le scénario

"Mia (Ilaria Borrelli) un photographe de Paris et de belle réussite basée, ennuyée par son existence bourgeoise, s'envole au Cambodge pour retrouver son mari, Xavier (Philippe Caroit), négociant en bois, dans le but de faire le bébé qu'elle désire.

À l'arrivée, Mia manque de justesse Xavier à l'hôtel, et elle le suit précipitemment. Elle se retrouve dans un quartier délabré de la ville et aperçoit son mari dans un bordel ayant des rapports sexuels avec une enfant de onze ans, une fille, Srey.

Mia d'effondre dans un état de choc.

Bouleversée, Mia décide de sauver Srey et part vers le village éloigné où vit sa famille et d'où elle a été enlevée. Elle tente de racheter la liberté de Srey, à Sanan le propriétaire du bordel, mais elle n'a pas assez d'argent. Elle sacrifie alors son propre corps afin de libérer la petite fille.

Philippe Caroit interprète Xavier.
Je le connaissais d'avantage par ses participations fréquentes dans des téléfilms et des séries télévisuelles en France.

Je ne sais rien sur Seta Monyroth, c'est peut être son premier film ?




CAST :
Ilaria BORRELLI
Letha MONIROTH
Philippe CAROIT
Yang SREYPICH
Kiri SOVANN
Sen SOMNA
Yan VITHEARY
Khoun VOTH


Pour l'instant, le film a été réalisé, mais sera-t-il distribué en France ? au Cambodge ?




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez-moi un message, un commentaire, car c'est la meilleure façon pour moi de communiquer et d'échanger avec vous. Voici la marche à suivre :

- 1) Ecrivez votre texte dans le rectangle de saisie ci-dessous.
- 2) Si vous avez un compte Google, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante en étant loggué sur votre compte.

Sinon, choisissez "Anonyme"
MAIS PENSEZ A SIGNER VOTRE MESSAGE POUR QUE JE SACHE QUI M'ÉCRIT.

- 3) Cliquez sur Publier.

ET JE VOUS EN REMERCIE.