menu horizontal

Je parlerai de ma ville, de mes voyages, de musiques, de films, de l'actualité, de tout ce qui m'interpelle

Quand j'ai créé mon premier blog je m'étais inspirée de la définition du mot "Blog", à l'origine "Weblog" contraction de Web et de Log. Le mot "Log" a désigné au départ les journaux de bord de la marine et de l'aviation américaine, et le "Web", c'est cette invention qui a changé notre quotidien à la fin du 20e siècle ! Le blog littéralement c'est donc un carnet de bord tenu et dévoilé en ligne, un mot construit pour désigner les premiers sites du genre aux Etats-Unis à la fin des années 90.

Mon blog... Un regard très personnel, un journal où je publierai des billets d'humeur à propos des sujets les plus divers.

ARTICLES LES PLUS RÉCENTS

ARTICLES RÉCENTS


Recent Posts Widget

mercredi 20 juillet 2005

VOYAGE DANS LE VAR

À Porquerolles

À l'occasion d'un déplacement professionnel (Le Festival de Jazz de Porquerolles)  c'était trop tentant de prendre deux RTT et de rester toute la semaine dans le midi, à découvrir cette région du Var que je ne connaissais pas.

Le festival de jazz de Porquerolles en est à sa 4ème édition. Tout jeune, tout comme son directeur, tout juste 30 ans. Une équipe enthousiaste et sympa, un accueil chaleureux, une petite aventure : 4hres et quelques de TGV + aller de la gare de Hyères à l'embarquement des bateaux au bout de la presqu'île de Giens, au lieu dit de la Tour Fondue, et là une vedette nous a menés en 15 mn à l'unique village de l'île. 


Ensuite, pour rejoindre le lieu des spectacles, il faut grimper une côte à la sortie de la Place d'Armes (qu'est ce qu'il y a comme "places d'armes " dans le midi !) qui conduit au Fort Sainte Agathe. Pour dire que là haut on se sent au bout du monde, avec un panorama grandiose, loin de la foule du village en été, et tous comme une grande famille qui aime le jazz.



À Porquerolles le festival nous a hébergés dans des apports.
Le mien, superbe, donnait sur le Port, une vue magnifique sur la mer.


Un seul hic : Les voitures particulières sont interdites sur l'île, mais pas les voitures de service : alors le défilé des camions d'approvisionnement le matin sous ma chambre... Mais bon, les Heineken se vident très vite, il faut bien s'approvisionner, on est sur une île :)



On a bien profité pour marcher et marcher à la découverte de l'île, envahie par les bicyclettes si ce n'est pas par les voitures. Par contre l'eau de la mer était glaciale, sûrement du au mistral qui avait soufflé toute la semaine précédant mon arrivant. Je ne suis pas arrivée à y rentrer plus qu'aux cuisses.




  
J'ai prolongé de quelques jours à Hyères

Le problème restait de trouver un logement pas cher, en pleine semaine du 14 juillet. J'ai galéré, tout surbooké. J'ai quand même trouvé par le Web petit hôtel routard à Hyères (Porquerolles c'est hors de prix).


  
Avec les bus, j'ai visité au pas de charge cette région du Var qui est magnifique. Il était beau mon hôtel aux murs tout couverts de lierre et au parfum de lavande. La vue de ma toute petite chambre pour une personne, donnait sur la colline, la Collégiale Saint Paul et quelques tours ancestrales. Un régal. Tant pis pour les quelques coups dans la poutre de la chambre. Le patron m'avait prévenue, mais en compensation j'avais cette vue de rêve par la fenêtre.

L'excursion vers les gorges du Verdon à laquelle je m'étais inscrite via la Maison du Tourisme de Hyères, n'a pas eu lieu manque de participants. Je pense qu'ils y vont tous... en voiture ! Déçue. Du coup, j'ai essayé de vraiment découvrir le maximum que je pouvais autour de Hyères, à pied et en bus. Je me levais très tôt, je partais par les bus de 9hres.

Bormes-les-Mimosas 

Premier jour : en bus, de Hyères à Bormes Pins. De là il fallait monter au moins 20 mn une sacrée côte pour atteindre Bormes les Mimosas, et déjà sous le soleil, à 9h30. La chance : une dame à qui je demandais mon chemin, a fait un aller et retour en voiture pour m'y conduire (oui la côte, j'aurais souffert, en plus c'est de la route, c'est très désagréable)

La vieille ville fleurie est superbe de  Bormes-les-Mimosas (appelée Bormes Village, donc),  il y avait le marché au centre, et ils étaient tous au marché, j'ai donc pu me promener agréablement, mais à midi, c'est fini, Bormes Village, c'est envahi de foule.

PHOTOS : ICI


Le Lavandou

De là j'ai pris le bus jusqu'à Le Lavandou, ville sans intérêt, une station balnéaire, rien d'ancien, bondée, la plage n'en parlons pas, mais pratique pour les transports.
PHOTOS :  ICI


J'ai pris le petit train des plages qui à vitesse lente conduit aux criques, et aux plages jusqu'à Pramousquier. 
 


Cavalières  
On s'arrête là où l'on veut. J'ai décidé de me poser sur la plage de Cavalières, parce que c'était une très grande baie de sable, donc les gens n'étaient pas compressés. La baignade a été très agréable et l'eau de la mer enfin à température raisonnable.



Hyères
 
Deuxième jour : visite de la ville d'Hyènes.
C'était le 14 Juillet, ils sont tous à la plage, et moi je visite une ville bien plus calme.



La vieille ville de Hyères date du Moyen-âge.
C'est superbe. ça grimpe beaucoup beaucoup.



Au château j'ai rencontré un couple de retraités, installé à Hyères, ils m'ont montré des tas de choses dans le château que je n'aurais jamais découvertes.


 
Puis ils m'ont emmenée en voiture voir le Fort de Brégançon (la résidence d'été des Présidents Français de la République, depuis1968, ça c'est pour mes amis étrangers), et ensuite m'ont invitée à déjeuner chez eux.

À Hyères, les gens retraités de Hyères sont adorables, mais  les gens des services liés au tourisme très désagréables, certains commerçants, certains chauffeurs de bus, et un Office du tourisme rempli de stagiaires qui ne savent rien faire.

PHOTOS :  ICI    

Port Cros

Troisième jour :  je suis allée à l'île de Port Cros, une autre merveille.

Plus sauvage que Porquerolles, (c'est un gros rocher dans la mer couvert de forêts, on y va pour faire de la plongée ou du masque-tuba) plus tranquille, (les vélos n'y sont même pas autorisés, on marche à pied) et moins envahie (très peu de logement, très cher également). On y va donc pour la journée.  J'ai marché et grimpé comme tout le monde pour aller jusqu'à la plage du Palud.

L'autre plage, plus proche, et plus facile d'accès (plat) il y avait des méduses ce jour là m'a dit l'office de tourisme de Port Cros, j'ai donc choisi l'autre, et j'ai bien fait. Je craignais une eau aussi froide qu'à Porquerolles, mais pas du tout, ça s'était réchauffé depuis, et je m'y suis bien baignée.

Toulon

Quatrième jour : J'ai décidé de visiter Toulon. Avant de partir j'avais pensé ne pas y aller, pas envie d'aller dans une grande ville. Mais comme j'avais acheté une carte de bus de 10 trajets et qu'avec cette carte je pouvais aller à Toulon en 35 mm pour la valeur d'un euro, c'était quand même tentant, n'y étant jamais allée. Et  je n'ai pas été déçue.

C'est un site naturel magnifique (Montée au téléphérique du Mont Faron). 


J'ai aussi fait la visite de la rade en bateau, et là c'est impressionnant la vue de tout l'arsenal militaire naval de la France. ça fait froid dans le dos toute cette technologie.
 

Ensuite j'ai pris le petit train touristique, qui m'a permis de voir le quartier du Mourillon.



Les petites ruelles derrière le port gardent un cachet ancien, c'est très différent de Hyères comme architecture. J'ai trouvé les gens de Toulon bien plus sympathiques qu'à Hyères. Je retrouvais le midi avec sa chaleur humaine, tout le monde se cause, se connaît.



Une seule ombre à ce tableau : à discuter avec les gens j'ai appris que Toulon était une ville assez dangereuse.

LES PHOTOS DE TOULON : ICI

Je suis revenue donc enchantée de ce séjour et de ma découverte. C'est une première d'avoir voyagé seule. Pas très marrant, mais on rencontre beaucoup de gens avec qui l'on discute, mais on reste quand même seul.

Pour dîner j'avais trouvé un restau sympa sur la Place Massillon, en plein air dans ce cadre magnifique, et à force d'y aller tous les soirs (la cuisine y était excellente, je me suis régalée de moules) tous les serveurs me connaissaient, et j'étais bien servie.

Cependant cela ne m'a pas donné l'envie de voyager seule, oh non, je préfère voyager en compagnie.


NB : © Photos personnelles - Non libres de droit

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez-moi un message, un commentaire, car c'est la meilleure façon pour moi de communiquer et d'échanger avec vous. Voici la marche à suivre :

- 1) Ecrivez votre texte dans le rectangle de saisie ci-dessous.
- 2) Si vous avez un compte Google, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante en étant loggué sur votre compte.

Sinon, choisissez "Anonyme"
MAIS PENSEZ A SIGNER VOTRE MESSAGE POUR QUE JE SACHE QUI M'ÉCRIT.

- 3) Cliquez sur Publier.

ET JE VOUS EN REMERCIE.