menu horizontal

Je parlerai de ma ville, de mes voyages, de musiques, de films, de l'actualité, de tout ce qui m'interpelle

Quand j'ai créé mon premier blog je m'étais inspirée de la définition du mot "Blog", à l'origine "Weblog" contraction de Web et de Log. Le mot "Log" a désigné au départ les journaux de bord de la marine et de l'aviation américaine, et le "Web", c'est cette invention qui a changé notre quotidien à la fin du 20e siècle ! Le blog littéralement c'est donc un carnet de bord tenu et dévoilé en ligne, un mot construit pour désigner les premiers sites du genre aux Etats-Unis à la fin des années 90.

Mon blog... Un regard très personnel, un journal où je publierai des billets d'humeur à propos des sujets les plus divers.

ARTICLES LES PLUS RÉCENTS

ARTICLES RÉCENTS


Recent Posts Widget

dimanche 4 octobre 2015

HEUREUSEMENT QUE JE N'ÉTAIS PAS À ANTIBES

"Heureusement que tu n'étais pas à Antibes"

m'écrit une de mes copines.

En ce dimanche 4 octobre, je ne savais rien. La TV ne marche pas. je suis en train de travailler sur mon ordinateur toute la journée, où la météo à Paris devenait de plus en plus grise en ce dimanche.

C'est le soir, au journal télévisé que j'ai appris ce qui s'était passé la nuit précédente.



Oui c'était prévu qu'il allait pleuvoir dans les Alpes maritimes, alors que nous, au nord de la France, nous étions encore jusque'à dimanche matin sous un grand beau soleil.

Mais je ne m'attendais pas à un tel désastre dans le sud.

Heureusement que je n'ai pas décidé de prendre une location "hors saison". Je n'oublie pas que l'an dernier, en 2014, je suis rentrée à Paris d'Antibes un 30 septembre, pas si loin....

Ça a touché Cannes, Mandelieu-La Napoule, Antibes, Biot, Nice. Que des endroits que je connais.


Cannes

Le centre-ville de Cannes a été relativement épargné par les intempéries contrairement au Boulevard de la République, jonché d'épaves de voitures écrasées.

La gare a été inondée.


A Cannes La Bocca


Des personnes ont été tuées, prises au piège dans des parkings souterrains d'où elles tentaient de sortir leur voiture.



Trois personnes sont mortes sous l'inondation du tunnel de Golfe-Juan.


Et moi je me souviens de mon studio loué à Antibes, en rez de chaussée, avec une belle terrasse en rez de chaussée... et un parking qui descendait bien abrupte....

Et mon proprio il habitait... à Biot !

Antibes

L'autoroute A8 a été coupée à 23h19 entre Antibes et Villeneuve-Loubet en raison des inondations dues aux fortes pluies.


Le parc Marineland a subi d’importants dégâts causés par une vague de deux mètres.

Biot 

Les inondations ont été causées par les eaux en crue du fleuve de la Brague.


De ce fait, la petite ville de Biot a énormément souffert. Il y a 16 morts et 3 disparus. Trois pensionnaires d'une maison de retraite ont péri noyées et la ville a été dévastée par les flots.


A Nice

Les inondations ont été moins violentes à Nice. Elle a été moins touchée que ses communes voisines. 26 personnes ont tout de même été évacuées.

A l'aéroport Nice-Côte-d'Azur, tous les vols au départ et à l'arrivée de Nice étaient retardés, voir annulés, samedi soir en raison des orages. A 22 heures, plus aucun avion n'était autorisé à atterrir. Au mois 6 vols ont été déroutés. Les avions déroutés et les vols annulés ont provoqué une situation très inhabituelle à l'aéroport qui a hébergé de nombreux voyageurs au cours de la nuit de samedi à dimanche.

Ce n'était pas prévisible 

Cela a été très vite. "Il était prévu par Météo France qu'il y aurait des précipitations importantes, de l'ordre de 50 à 80 mm d'eau par l'heure sur cette large zone avec, plus localement, des niveaux de 100 à 150 mm par heure au plus fort de l'épisode.

Mais à l'est du Var s'est développé très rapidement un système explosif qui a parcouru le littoral des Alpes-Maritimes et qui a touché les villes de Cannes, Antibes ou Mandelieu.

Sur cette trajectoire des records de pluies ont été battus avec, par exemple, 107 mm de précipitations en une heure à Cannes, les précédents records sur la ville étant de l'ordre de 65 à 70 mm par heure."


"C'est le caractère explosif et intensif de ces précipitations qui a conduit au drame."


Témoignage (Source : Nice matin)

«Je suis parti de Cannes à 21 heures pour aller chercher mes parents à l'aéroport. Ils devaient atterir vers 21h30. Il pleuvait quand je suis parti mais ce n'était rien d'inhabituel. Jamais je n'aurais imaginé ce qu'il allait se passer...

La situation a commencé à devenir difficile sur l'autoroute au niveau de l'éco-parc à Mougins. Les voitures se sont arrêtées car elles ne savaient pas si elles arriveraient à passer. Dans l'autre sens, c'était déjà complétement bloqué.

On a suivi un poids lourd qui nous a ouvert la voie. Je suis arrivé tant bien que mal jusqu'à l'aéroport pour apprendre que plusieurs vols avaient été annulés dont celui de mes parents !

Le retour allait être un véritable cauchemar. Des scooters sous l'eau à Nice Je n'ai pas pu reprendre l'autoroute, elle venait d'être fermée. J'ai croisé des scooters avec des roues sous l'eau à Nice !

J'ai traversé Saint-Laurent, parfois en empruntant les routes à sens inverse, puis Cagnes.»

A Cagnes-Sur-Mer


Suite

«C'est à Antibes puis Juan-Les-Pins que c'est devenu l'horreur.

En sens inverse sur la pénétrante entre Antibes et Cannes, j'ai vu de loin des voitures complètement sous l'eau.

Après, j'ai du faire demi-tour car au niveau du tunnel, il y avait un mètre d'eau.

On était en sens inverse sur la pénétrante avant de sortir... par une entrée ! On a tiré des arbres pour pouvoir passer.

Je suis arrivé dans Juan-Les-Pins, au niveau du rond-point du McDonald. Des arbres étaient tombés sur la route, ils bloquaient le passage. Je suis descendu de voiture avec un autre automobiliste pour dégager les voies. On a tiré les arbres pour pouvoir passer.

Ca n'a servi à rien car on s'est retrouvé bloqué plus loin. J'ai encore fait demi-tour pour remonter vers le Carrefour Antibes.

J'ai pris la pénétrante pour arriver sur la route du Parc. Sous le Castorama, il y a eu un énorme carambolage entre cinq ou six voitures.

J'ai traversé la Valmasque avec beaucoup de difficulté. J'ai réussi à garder mon calme. Plusieurs fois, j'ai du sortir de ma voiture pour aider à faire la circulation car les gens restaient bloqués dans leur voiture à klaxonner.

Arrivé sur la pénétrante Cannes-Grasse, je me croyais tiré d'affaire mais la route encore était bloquée. J'étais à bout. Les secours ont scié la glissière métallique pour que l'on puisse passer de l'autre côté.

Je suis remonté par les Bréguières. J'ai vu le rond-point Churchill complétement saturé de voitures, j'ai compris que l'accès à l'autoroute avait été aussi fermé. 

J'ai réussi à rentrer tant bien que mal en passant par des trottoirs et sur des pistes cyclables.

Au final, j'ai mis 3h30 pour faire l'aller-retour entre Cannes et l'aéroport. J'ai du croiser une cinquantaine de voitures accidentés. Moi, j'étais exténué mais sauf.»

VIDÉOS (Flash nécessaire)



Les inondations qui ont dévasté une partie de la Côte d'Azur samedi, faisant 17 morts et 4 disparus, a annoncé le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve.


© - Images et vidéos issues des sites d'Actualités sur Internet

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez-moi un message, un commentaire, car c'est la meilleure façon pour moi de communiquer et d'échanger avec vous. Voici la marche à suivre :

- 1) Ecrivez votre texte dans le rectangle de saisie ci-dessous.
- 2) Si vous avez un compte Google, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante en étant loggué sur votre compte.

Sinon, choisissez "Anonyme"
MAIS PENSEZ A SIGNER VOTRE MESSAGE POUR QUE JE SACHE QUI M'ÉCRIT.

- 3) Cliquez sur Publier.

ET JE VOUS EN REMERCIE.