menu horizontal

Je parlerai de ma ville, de mes voyages, de musiques, de films, de l'actualité, de tout ce qui m'interpelle

Quand j'ai créé mon premier blog je m'étais inspirée de la définition du mot "Blog", à l'origine "Weblog" contraction de Web et de Log. Le mot "Log" a désigné au départ les journaux de bord de la marine et de l'aviation américaine, et le "Web", c'est cette invention qui a changé notre quotidien à la fin du 20e siècle ! Le blog littéralement c'est donc un carnet de bord tenu et dévoilé en ligne, un mot construit pour désigner les premiers sites du genre aux Etats-Unis à la fin des années 90.

Mon blog... Un regard très personnel, un journal où je publierai des billets d'humeur à propos des sujets les plus divers.

ARTICLES LES PLUS RÉCENTS

ARTICLES RÉCENTS


Recent Posts Widget

samedi 11 septembre 2010

MOLOCH TROPICAL (2009) - UNE RÉFLEXION SUR LE POUVOIR




Hier soir, j'ai assisté par hasard, à un film incroyable, dont j'ai envie de parler :
« Moloch Tropical »




Un film hautement politique et je trouve que Arte a eu beaucoup de cran et de courage de la programmer le jour même où nous vivons en France un tel décalage entre le Président français et la volonté du peuple.

Un film co-produit par la chaîne franco-allemande Arte et co-financé par le ministère français des Affaires étrangères et européennes. Il sera présenté le 12 septembre en avant-première au festival international du film de Toronto.




SYNOPSIS ET DÉTAILS DU FILM

La protection offerte par un palais-forteresse accrochée au sommet d'une montagne, le président démocratiquement élu, entouré de ses proches collaborateurs, se prépare à célébrer un dîner de gala à laquelle participeront commémoratives de nombreux dignitaires et chefs d'Etat étrangers.

Le jour du dîner, il se réveille et découvre que le pays a augmenté. La situation s'aggrave au cours de la journée, la rébellion fait rage quartiers populaires et les invités excuses pour ne pas assister. Après consultation avec son personnel, le président décide de donner une leçon aux manifestants et de commander sa milice privée : une foule de robes noires brutes, le " Moloch ".

Les hommes du président



ACTRICES ET ACTEURS

Mireille Metellus
Tasha Homan
Zinedine Soualem
Sonia Rolland
Mireille Metellus
Nicole Dogue
Jimmy Jean-Louis
Oris Erhuero
Gessica Geneus
Elli Medeiros.


http://blogs.arte.tv/moloch-tropical/frontUser.do?blogName=moloch-tropical&method=getPost&postId=85719




Zinedine Soualem 

Est un acteur français né le 17 avril 1957 à Thiers en France.
Né dans une famille d'origine algérienne, il a commencé son parcours artistique en 1976 en tant que mime de rue pendant sept ans.


Sonia Rolland

Ex-miss France 2000, s’est fait un nom d’actrice et poursuit dans cette voie avec Moloch Tropical.




Extraits  :

Texte et photos : © Marie Baronnet Velvet Film

Le personnage de Michaëlle

Première dame d’Haïti, Michaëlle a beaucoup fait pour la carrière de Jean de Dieu.

Elle est tombée amoureuse d’un homme aux fortes convictions politiques et elle a cru en lui comme beaucoup d’autres. Mais malgré la violence de sa déception, elle choisit de rester par amour, et poussée par ce fatalisme qu’on retrouve en Afrique, dans tous les pays qui ont connu la dictature.

Le message du film est universel. Il parle du pouvoir en général, montrant comment on finit par se perdre dans ses dédales.




"Nous étions vraiment conditionnés : coupés du monde, comme les personnages, dans cette citadelle perchée en altitude, dans une humidité constante. Cela nous a tous animés d’une même énergie… Raoul sait créer un climat d’intimité très créatif. Il susurre ses indications à l’oreille, pour ne jamais vous mettre dans l’embarras. Je suis très fière d’avoir travaillé avec lui. On s’était rencontré il y a des années sur le casting de son film "Quelques jours en avril". Depuis ce jour, on savait qu’on ferait quelque chose ensemble."

Cette fable satirico-politique a été intégralement tournée en huis clos du haut d'une citadelle à Haïti.






L'Histoire

Le Président Jean de Dieu Théogène dirige son pays, coupé du peuple. Élu "démocratiquement", autrefois plein d’idéaux, il est aujourd'hui incapable d’admettre l'échec de sa politique.

L'ultime journée de son pouvoir le confronte de façon tragi-comique à sa solitude et à sa folie.Raoul Peck, le réalisateur, explique sa démarche : "Il s’agit, dans une grande liberté créative, d’intégrer l’humour dans le chaos, l’ironie dans la poésie, le cynisme dans l’humanité pourtant réelle des personnages. Le pouvoir aujourd’hui, loin des clichés habituels de dictature tropicale, prend même dans les pays les plus démocratiquement avancés, des formes et des expressions pour le moins scabreuses".

Il revient avec émotion sur le tournage peu ordinaire de cette fiction : "il faut monter à pied ou à dos de mulet un petit chemin serpentant la montagne. Ni eau courante, ni électricité... Et c’est pourtant dans ce lieu et ces conditions qu'ont vécu les équipes".

Zinedine Soualem, l'acteur principal, explique à son tour : "Raoul s’est servi de ma nature d’acteur comique, pour créer un décalage entre la situation, très dramatique, et ce personnage que malgré tout on n’arrive pas à détester. Il a très bien senti que j’étais capable d’aller assez loin".

La belle Sonia Rolland, qui interprète la femme du Président, explique comment elle a abordé ce rôle : "J’ai travaillé mon anglais, étudié les différents profils des premières dames, beaucoup observé Carla Bruni-Sarkozy et Michelle Obama, qui incarnent ce rôle de façon très moderne".

Une réflexion sur le pouvoir par le réalisateur Haïtien Raoul Peck

Le récit des dernières 24 heures d'un homme au pouvoir, et raconte  les dernières vingt-quatre heures d’un pouvoir avant sa chute. La foule gronde, la révolte monte peu à peu, le président est contraint de démissionner. 

Dans le film, il s'agit de l'image du président Haïtien Jean-Bertrand Aristide, "brisé par le pouvoir et dont la chute a été d'autant plus dure."

Écoutez le réalisateur :



Raoul Peck, réalisateur de "Moloch Tropical" la satire haïtienne bouillonnante de dépistage dans le cadre de la compétition officielle de cette année, aborde la genèse du film, ses réflexions sur la relation entre l'art et le public, et en utilisant l'absurde comme une arme quand les mots ont perdu leur sens.





Je cite Raoul Peck :

"Porter un regard sur le pouvoir, et en particulier sur le pouvoir légitimé, cad qui provient d'un scrutin électoral. Et on se rencontre aujourd'hui, pas seulement en Haïti, que nous avons des présidents élus démocratiquement, mais qui peuvent montrer un comportement qui est limite de l'abus, et  de l'abusif, 

L'exemple facile c'est Berlusconi en Italie, mais on peut le retrouver à des périodes pas trop éloignées dans les phrases d'un président Clinton, ou d'autres, je ne parle même pas de l'Europe de l'est ou d'autres pays.

Bien sûr dans la plupart de ces pays existent des institutions, qui peuvent jouer des garde-fous, mais même ces garde-fous peuvent être contournés dans beaucoup de cas.

Jean-Bertrand Aristide, (interprété par Zinedine Soualem) brisé par le pouvoir et dont la chute a été d'autant plus dure.

Le pouvoir est quelque chose d'aphrodisiaque dit Raoul Peck dans l'interview. 

Le personnage du président déclare  qu'il a été élu "démocratiquement". Mais son pays est en proie à une révolte populaire. À mesure que le pays s'embrase, les dignitaires étrangers se décommandent un à un. Mais le président n'a pas l'intention d'abdiquer et tente de mater la rébellion.

A la fin il est contraint de démissionner, contre sa volonté.

"Moloch Tropical" est le sixième long-métrage de fiction de Raoul Peck

Par Hugo Frélicot

"Après notamment « Lumumba » (Festival de Cannes 2000), et « Sometimes in April » pour la chaîne américaine HBO (Festival de Berlin 2005). Il a  été tourné au mois d’avril et de mai 2009.

Ce matin, nous étions conviés par Arte à la projection du film de Raoul Peck, Moloch Tropical.
Diffusée le 10 septembre prochain sur la chaîne franco-allemande, cette fable satirico-politique a été intégralement tournée en huis clos du haut d'une citadelle à Haïti.

Zinedine Soualem (Bienvenue chez les Ch'tis, Paris) y incarne un président déchu et pathétique aux cotés de Sonia Rolland (Léa Parker  en Première dame abandonnée.

Raoul Peck était Ministre de la Culture de la République d'Haïti de 1995 à 1997. Ces dernières années, il a réalisé pour la télévision des oeuvres foncièrement politiques et engagées, notamment L'Affaire Villemin et L'Ecole du pouvoir.

Ce matin, mercredi 9 juin, le cinéaste nous présentait Moloch Tropical, ou le récit des dernières 24h d'un président à Haïti avant de perdre le pouvoir.

Cette fois, enrichi par son expérience de ministre, le réalisateur a pu "affronter le noyau du pouvoir et pas seulement les effets du pouvoir sur les gens".

Le film co-produit parArte tourne autour du personnage incarné par Zinedine Soualem, un président roi qui ne cesse de jurer, balançant des "enculés" à en-veux-tu-en-voilà, de "draguer" enfin plutôt harceler sexuellement ses employées, envoyer à la potence ses opposants malgré l'amitié, et repousser sa femme, une 1ère dame droite et charismatique interprétée par la splendide Sonia Rolland.

Le président Jean de Dieu est à la fois inspiré du réel, son comportement et son action politique sont comparables à ceux d'un très grand nombre de dirigeants, européens, américains ou africains, actuels ou passés. Ses collaborateurs, et collaboratrices surtout, suivent son chemin et se laissent eux aussi gagner par l'ivresse du pouvoir.

Alors que les échos de la ville racontent un soulèvement de la population, tous ne pensent qu'à la grande soirée de gala à venir où doivent être présentes stars américaines et françaises. Le huis-clos théâtral juché sur cette citadelle aux allures de tour d'ivoire donne au récit la dimension d'un conte universel, d'une fable grecque, burlesque et tragique.

Nous ne pouvons que saluer la prestation de Zinedine Soualem qui sombre peu à peu dans la folie mais aussi de tous ceux qui tombent avec lui, enfermés dans la forteresse, Mireille Metellus, Nicole Dogue, Gessica Geneus, Fardia Roc, Jimmy Jean-Louis (L'Haïtien de la série "Heroes"), Marie-Ange Saint-Fleur ou encore Patrick Joseph.

Le choix de Zinedine Soualem pour interpréter un président Haïtien n'apparait pas naturel au premier abord. L'acteur lui-même avait refusé, trouvant préférable que ce rôle soit donné à un acteur noir. Raoul Peck défend ce choix en affirmant que sur l'île, de nombreuses élites sont d'origines Syro-libanaises. De plus, il ne voulait pas mettre en scène le règne d'un despote noir rappelant certains dictateurs africains, plutôt celui d'un président au sens général.

Car Moloch Tropical, c'est aussi et surtout une critique de la démocratie, dans ce qu'elle a de plus incontrôlable une fois les élections passées. Le film veut démontrer à quel point le pouvoir peut pervertir les élites. Raoul Peck affirme : "Ce n'est pas un film inventé, tous les moments ne sont pas si loufoques que ça, ils sont arrivés et arrivent encore".

Pendant le film, le public sourit, il lui arrive même de rire grâce à une bonne dose d'humour noir. De plus, la violence n'est en aucun cas sublimée, elle ne vient pas pour choquer mais pour témoigner avec une certaine distance.

Autre bon point, la France va enfin pouvoir découvrir un film accompli, pas seulement orienté sur un seul sujet social et politique et pas seulement comique, dans lequel 2 ou 3 acteurs blancs tiennent des rôles de second plan ou de figurants. Haïti est une terre frontière entre les Etats-Unis et la France, peut-être Moloch Tropical pourrait être une nouvelle pierre à l'édification d'un cinéma noir francophone, comme il en existe un depuis longtemps outre Atlantique.

Un bémol pourtant, malgré un budget et les moyens techniques et artistiques d'un film de cinéma, Moloch Tropical ne sera pas diffusé dans les salles françaises. Le film a toutefois été sélectionné dans plus de 25 festivals internationaux dont ceux de Torontoet Berlin. Les salles de cinéma de certains pays étrangers l'accueilleront bientôt."



SUR ARTE :
Moloch tropical, de Raoul Peck, diffusé le 10 septembre, 20 h 40. 
L'école du pouvoir, autre film de Raoul Peck, les 23 et 24 septembre, 20 h 40.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez-moi un message, un commentaire, car c'est la meilleure façon pour moi de communiquer et d'échanger avec vous. Voici la marche à suivre :

- 1) Ecrivez votre texte dans le rectangle de saisie ci-dessous.
- 2) Si vous avez un compte Google, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante en étant loggué sur votre compte.

Sinon, choisissez "Anonyme"
MAIS PENSEZ A SIGNER VOTRE MESSAGE POUR QUE JE SACHE QUI M'ÉCRIT.

- 3) Cliquez sur Publier.

ET JE VOUS EN REMERCIE.